Encore un beau Tour pour PeterAuto

Encore un beau Tour pour PeterAuto

La 25è édition du Tour Auto organisé par PeterAuto a encore soulevé l’enthousiasme avec des voitures et des pilotes d’exception.

Renouvelant l’esprit du rallye du Tour de France Automobile qui s’est couru entre 1899 et 1986, le TourAuto est une épreuve sportive et touristique qui permet aux voitures qui ont courue entre 1951 et 1973 de sillonner les routes françaises. Les plus belles années du Tour de France Automobile sont en effet celles de l’après-guerre, lorsque les grands constructeurs s’affrontent sur les grands rallyes internationaux tels que le Monte-Carlo, le Liège Rome-liège ou le Lyon Charbonnière Stuttgart Solitude. On trouve parmi les participants les Ferrari, Mercedes, Jaguar, AC-Cobra, et plus tard, BMW et Alfa Romeo, Matra (les proto 650), Porsche ou Alpine.

Sur route et sur piste

Ce sont ces modèles qui animent aujourd’hui les pelotons sur les 4 ou 5 circuits généralement pratiqués, et la douzaine de spéciales à parcourir en vitesse pure ou contrôlée pour les concurrents du classement "régularité". Le succès de l’épreuve est tel qu’après avoir attiré des vedettes et de grands collectionneurs, elle fait venir de grands sponsors, et maintenant des partenaires qui veulent faire de cette "promenade" en France, un écrin pour leurs produits (Motul) ou leurs services (Bosch Car Service).

Mieux qu'un musée

Le premier succès du rallye est statique, le lundi, les voitures sont exposées sous les verrières du Grand Palais de Paris. Toute la journée le public y défile alors que les concurrents y finissent leurs préparatifs. Le soir, on reçoit sous les verrières le Tout Paris en une grande fête de l’automobile. Seuls face à la route, les concurrents s’élancent le mardi pour défier le chronomètre sur plus de 3000 km. Comme l’an passé, nous avons particulièrement suivi un professionnel, non du volant, mais de l’automobile, distributeur de peinture dans le sud est, il a conclu dans les 15 premier une course qui l’a vu commencer dans les 25è, puis remonter régulièrement en ne lâchant finalement qu’une moyenne de 5 secondes par épreuve aux vainqueurs, avec une modeste BMW 1600 de 1970, très proche de la série.

Nous attendrons désormais la 26è édition, en 2017, à moins que nous ne nous puissions nous rendre à l’une des autres superbes manifestations proposées par PeterAuto, Spa Classic les 13, 14 et 15 mai en Belgique, le Grand Prix de l’Age d’Or à Dijon du 3 au 5 juin, Le Mans Classic sur le circuit des 24 Heures du 8 au 10 juillet, le concours d’élégance de Chantilly le 4 septembre et enfin les Dix Mille Tours du Castellet les 1er et 2 octobre.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies nous permettant de réaliser des statistiques de visites