Une journée au château pour un calendrier

Une journée au château pour un calendrier

Les photographes sélectionnés par Glasurit pour son calendrier ont chassé la lumière à Chantilly.

 

Pour réussir un beau calendrier, il faut de belles voitures, des photographes talentueux et un événement d’exception. Le cru 2016 de l’œuvre de Glasurit devrait figurer parmi les meilleurs des 10 qui l’ont précédé.

Chaque année, Glasurit met en lice une dizaine de photographes spécialisés dans l’automobile pour produire un calendrier destiné à embellir et ponctuer l’année des ateliers de carrosserie. Un thème est retenu et un jury de journalistes et spécialistes de la peinture choisit 13 photos qui illustrent cette œuvre. Après Le Mans Classic ou le musée National de Mulhouse, les concurrents se sont affrontés dans le cadre de la réunion Art et Elégance au château de Chantilly début septembre.

Rendez-vous a donc été pris en ce dimanche ensoleillé, où sur les pelouses, les collectionneurs automobiles du monde entier viennent se confronter de leur coté, soit pour exposer simplement leur véhicules, soit pour participer aux concours d’état, d’élégance et pour les clubs, réunir leurs membres autour de la passion des belles voitures et du prestiqe que confèrent les lieux. Au milieu des clubs de marques, Glasurit a implanté un stand où trône une Porsche 911, fruit du travail de restauration de l’un des clients fidèles de la marque et auteur de nombreuses restaurations de voitures anciennes. Tables et chaises semblent n’attendre que les visiteurs qui viendront s’assoir quelques minutes pour déguster un café en compagnie des représentants de la marque et parler couleur, voitures ou simplement de l‘air du temps. C’est là que se retrouvent les 11 photographes qui participent cette année au concours ; des habitués, mais aussi des novices, qui viennent avec leur vision de l’art et des couleurs de l’automobile. Et dès les premières heures de la matinée, les professionnels partent à la traque à la lumière, au modèles rares ou à la composition qui leur permettra de développer le thème retenu par les organisateurs du concours : « Elégance des anciennes à Chantilly ».

Pour sa seconde édition, les organisateurs de l’événement de Chantilly n’ont pas fait les choses à moitié. Pour accueillir les 15 000 visiteurs attendus, plusieurs centaines de voitures d’exception, des monument de l’histoire de l’automobile, que ce soit des Ferrari des années 50 et 60, au temps où la production se comptait en dizaine, des Mercedes des années 30 flamboyantes, débordantes de chromes et aux peintures plus brillantes que le soleil présent toute la journée, mais il ne faut pas oublier les versions spéciales des Citroën DS, SM, des berlines de luxe des années 70, des Formules 1 des grand prix de 68 à 71 ou des derniers concepts cars des constructeurs annonçant les futures modèles de BMW, Alpine, Ford ou Maserati Zagato.

Les talents sont multiples pour les concurrents de la meilleure photo, chacun s’exprimant avec son regard et ses habitudes de juger le sujet, accroché au détail, favorisant les mariages avec des spectateurs souvent amusés, recherchant le reflet ou les contrastes de lumière où s’associent les voitures, le château et l’ambiance d’exception de la manifestation. C’est ainsi qu’on en retrouve un allongé dans l’herbe pour saisir tourte la magnificence d’une Mercedes de 1936, un autre blotti entre deux Traction cherchant les reflets dans les peintures miroirs ou d’autres attendant la pose d’une élégante sous son grand chapeau.

« Pas plus de 200 clichés pour assurer le meilleur résultat » annoncent les habitués du challenge. Ce qui compte pour eux c’est l’angle original, les contrastes de couleurs, puisqu’en fait, c’est pour valoriser les peintures qu’ils sont là. Les nuages qui passent lors de l’après midi vient leur donner de nouvelles possibilités de trouver les belles lumières. Autour d’eux, le spectacle se poursuit, avec les défilés de voitures candidates et primées, les démonstrations de cavalerie, les promenades en barques sur les canaux du parc. Et puis vient l’heure de la proclamation des vainqueurs du jour, la démonstration du « best of show » , qui repartira avec l’honneur d’être reconnu comme la plus belle présentation de l’événement. Pour les 11 photographes, le défi est de choisir les meilleurs clichés, qui sauront accrocher l’œil du jury réunit le mois suivant, et pour celui qui aura réuni le plus de suffrage, d’annoncer l’ouverture du calendrier 2016 qui ornera de nombreux ateliers.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies nous permettant de réaliser des statistiques de visites